YUCATAN | Un fabuleux roadtrip de 3 semaines en famille avec les enfants

MA-GIQUE, ce roadtrip au Yucatan !

Nous avons sillonné cet été la péninsule du Yucatan au Mexique, et ce voyage est, sans conteste, l’un de nos plus beaux voyages. Toute la famille en a pris plein les mirettes et chacun y a trouvé son compte en aventure, repos, ressourcement dans la nature, dépaysement, et fun !

Mention spéciale pour l’accueil des mexicains : même si la région du Yucatan est très touristique, les mexicains ont toujours le sourire et gardent leur authenticité. De tout le séjour, zéro entourloupe ou arnaque (nous ramenons pourtant toujours dans nos bagages nos petites anecdotes de « filouteries » rencontrées au cours de nos voyages !). Cette fois ci rien! Juste une longue discussion avec un policier qui voulait garder mon permis de conduire, car j’avais pris un dos d’âne un peu vite… mais tout s’est bien terminé !

Vous trouverez dans ce (long) article tous nos conseils pour visiter le Yucatan : nos recommandations d’itinéraires et d’étapes, nos bonnes adresses et coups de cœur ❤, et bien-sûr nos petits conseils pour visiter avec les kids.  Avec bien entendu nos plus belles photos pour vous mettre l’eau à la bouche et vous aider à concocter votre propre feuille de route selon vos envies !

Ce voyage au Yucatan avec jeunes enfants (5 ans 1/2 et 8 ans) est super facile à organiser. Ce que nous avions fait à l’avance :

  • Réservation des vols pour Cancun (vol direct Paris-Cancun le samedi avec Airfrance)
  • Location d’une voiture pour 3 semaines. Conduire au Yucatan, c’est easy : les routes sont plutôt bonnes et les mexicains conduisent tranquilos. Il faut juste faire attention aux dos d’ânes un peu partout dans les villages. Si vous le pouvez, emmenez avec vous des rehausseurs tout simples pour vos enfants, car la location est très chère chez les loueurs. Nous avons regretté de ne pas l’avoir fait, comme au Sri Lanka.
  • Élaboration de l’itinéraire : pour décider des étapes, j’ai potassé le Lonely Planet et consulté des blogs voyages. Mes préférés : Voyage Family et Bestjobers. De plus, leurs photos sont magnifiques.
  • Réservation des logements : je m’y suis prise 6 mois à l’avance pour pouvoir réserver selon mes préférences et obtenir des chambres familiales. Pendant ce séjour, nous avons mixé chambres d’hôte, hôtels simples, écolodge, cabane sur la plage et hacienda plus luxueuse

L’itinéraire pour sillonner le Yucatan :

En 3 semaines, nous avons pu couvrir une grande partie de la péninsule du Yucatan, tout en conservant un rythme cool pour les enfants et en évitant de trop longs trajets en voiture.

A l’origine, je me suis intéressée à cette destination, séduite par les sublimes photos de Cenotes (prononcez cé-no-té) remarquées sur les réseaux sociaux. Les cenotes, qu’est ce que c’est?  C’est un phénomène géologique naturel et unique que l’on retrouve dans de nombreuses zones du Yucatan. Ce sont des trous d’eau, comme des puits naturels, où la terre s’est effondrée il y a des millions d’années, suite à l’impact d’une météorite dans la région. Au fond, l’eau est douce et translucide, avec parfois des galeries sous-terraines. Il parait qu’il en existe des milliers sur la péninsule:

  • Les cenotes sont plus ou moins fréquentés et aménagés. Certains sont en plein centre-ville (ex : Cenote Zaci à Valladolid), d’autres sont plus isolés (ex : presque 1h dans une charrette sur rail tiré par un cheval pour les Cenotes Cuzama). Pour accéder au fond des cenotes, on trouve des sentiers, des escaliers, des échelles, etc…
  • Le cadre est souvent magique avec des lianes et des racines d’arbre, une végétation tropicale. Ils sont plus ou moins ouverts ou sous-terrains. Les couleurs sont divines : vert, bleu turquoise,…
  • On peut bien-sûr s’y baigner, sauter, plonger, et parfois y observer des poissons, des tortues ou même des chauves-souris. La baignade y est fabuleuse.

Donc les cenotes, c’était un peu le fil rouge de notre voyage, même si nous n’avons pas pu tous les visiter.

Pour notre roadtrip, nous avons volontairement évité les lieux trop touristiques du Yucatan comme Playa Del Carmen ou Cancun. Nous avons juste dormi à Cancun le soir de notre arrivée pour repartir dès le lendemain matin vers Holbox. Et nous avons fait un stop à Playa Del Carmen, le temps d’un déjeuner, en remontant de Tulum vers Cancun, le jour de notre retour.

Notre itinéraire sur 3 semaines pour visiter le Yucatan:

  • Isla Holbox : 3 jours
  • Valladolid : 2 jours
  • Rio Lagartos : 2 jours
  • Merida : 4 jours
  • Campeche : 2 jour
  • Bacalar : 4 jours
  • Tulum : 4 jours

Pour un séjour de 10 à 15 jours en famille au Yucatan, avec un rythme pas trop soutenu avec des kids, je recommanderais de se concentrer sur la partie Est de la péninsule : Isla Holbox, Valladolid et Bacalar.

Ces 3 lieux sont nos plus gros coups de cœur ❤ du séjour et permettent de réunir tous les plaisirs du Yucatan (mer, lagune, cenotes, temples mayas,…).

 

1. ISLA HOLBOX : idéal pour commencer les vacances !

En 2h de route depuis Cancun, nous voici à Chiquila. On y laisse la voiture sur le parking de bord de mer, et on embarque à bord d’un ferry, où un papy mexicain pousse la chansonnette au micro. Direction Isla Holbox pour 3 jours !

Quelle bonne idée de commencer notre roadtrip par Holbox❤   : une étape idéale pour se remettre tranquillement du décalage horaire avec les enfants et pour se mettre dans le bain des vacances!

  • Sur l’île, pas de voitures, mais juste des scooters et des voiturettes de golf à louer
  • Une eau délicieuse et transparente (ne manquez pas les plages de l’extrémité ouest de l’île à Punta Coco)
  • Un centre-ville paisible, coloré (street art à chaque coin de rue) et animé en soirée (cours de Zumba en fin d’après-midi sur la place principale, stands de marquesitas, et concerts dans les bars le soir).
  • Une ambiance très cool

A Holbox, mettez-vous au rythme tranquille de l’île, flânez en voiturette pour chercher les plages les plus paradisiaques de l’île et sirotez des margaritas.

Où loger : Tierra Mia 

A 10 minutes à pied du centre-ville et à 1 minute de la grande plage, un charmant « boutique hôtel » familial avec piscine. Belle décoration dans les chambres et les parties communes.

Trouvez d’autres hébergements à Holbox, ici.

2. VALLADOLID : au cœur du Yucatan

 

Il y a une multitude de choses à faire à Valladolid et ses alentours, donc prévoyez au moins 2-3 nuits sur place.

Lors de votre étape à Valladolid, les incontournables à ne pas manquer:

  • Vous balader dans le centre-ville et en particulier sur la place principale (Parque Francisco Canton Rosado). Prenez le temps de descendre la Calzada de Los Frailes, magnifique rue avec des bâtiments de toutes les couleurs.
  • Ne loupez pas le cenote Zaci en plein centre-ville de Valladolid. Un sublime cenote avec de multiples possibilités pour sauter ou plonger.
  • Un autre cenote vaut le détour à 15-20 minutes de voiture de Valladolid : le cenote Oxman à la Hacienda San Lorenzo.

Les enfants adoreront se balancer au trapèze pour plonger dans ce cenote. Croisez les doigts pour arriver entre 2 cars de touristes, car cela impacte beaucoup la qualité d’expérience sur place !

  • Nous recommandons vivement l’escapade au site archéologique de Ek-Balam ❤  (à environ 30 minutes de Valladolid). Vous pourrez y escalader les temples mayas, dont l’Acropole, une pyramide haute de 30 mètres. Ce site est moins connu que Chichen Itza et donc moins fréquenté. N’ouvliez pas de passer par le cenote X-Canche à 20 minutes à pied de l’entrée du site d’Ek-Balam (possibilité d’y aller avec des sortes de Tuk-Tuk vélo, si les petits ne veulent pas marcher). Ce cenote est très majestueux et calme le matin où nous y sommes allés.
  • Valladolid est le pied à terre idéal pour organiser une matinée au mythique site de Chichen Itza. Allez-y le plus tôt possible avec les enfants, car il y a beaucoup de monde et peu d’ombre sur le site. Nous y sommes allés en fin de matinée, et la visite avec un guide a été très éprouvante pour les filles, qui étaient assommées par la chaleur. Nous sommes donc allés nous rafraîchir au Cenote Ik Kil. Attention, ce cenote est très touristique avec des vestiaires dignes d’une piscine olympique, des escaliers bétonnés pour accéder au cenote et des cars entiers de touristes qui déversent des visiteurs toute la journée.

Où loger à Valladolid : Casa San Roque. Emplacement idéal dans le centre-ville et avec une petite piscine pour se rafraîchir. A 2 rues seulement du cenote Zaci et à deux pas de la place principale. Le personnel est très sympa et nous a donné de bons conseils. En revanche, notre chambre était assez sombre, cela ne nous a pas gênés, étant donné que nous n’y étions que pour dormir.

Trouvez d’autres hébergements à Valladolid, par ici.

Où manger à Valladolid : ne manquez pas le restaurant Yerba Buena Del Sisal qui sert de savoureux plats avec des produits frais et avec à la carte de bons plats bio/végétariens.

Nous avons aussi testé les petits stands du marché couvert le long de la place principale : c’est savoureux et très bon marché. N’hésitez pas à vous attabler au milieu de la cour. La concurrence entre les 2 principaux stands du marché est féroce. Les rabatteurs rivaliseront de créativité pour que vous choisissiez leur formule.

  • N’hésitez pas à faire une étape à Izamal, si vous prenez le chemin de Merida. Izamal est une surprenante petite ville toute jaune, où il fait bon se promener.

3. RIO LAGARTOS : pour sortir des sentiers battus du Yucatan

 

Avant de nous diriger vers Merida, nous avons fait un petit détour par Rio Lagartos au nord, notamment pour aller voir la colonie de flamants roses. Rio Lagartos est un petit village de pêcheurs très paisible, hors des sentiers battus et à côté de la mangrove. Nos recommandations à Rio Lagartos:

  • Partir en expédition très tôt en bateau dans la mangrove pour aller observer les oiseaux et les flamants roses. Vous tomberez peut-être, comme nous, sur des crocodiles. Le propriétaire de notre chambre d’hôte (Punta Ponto hôtel) nous avait mis en relation avec un « capitaine » afin d’organiser l’excursion la veille.

flamants rio lagartos yucatan

  • Passez voir le phénomène Las Coloradas à 1h de route de Rio Lagartos: une lagune où l’eau est de couleur rose. La baignade y est interdite, car l’eau est trop salée, mais c’est assez impressionnant. Pour faire de jolies photos, allez-y en milieu de journée, pour que le soleil renvoie au maximum la couleur rose
  • Faîtes une halte pour déjeuner au restaurant Vaselina à San Felipe, à 15 minutes de Rio Lagartos pour vous régaler en ceviche, crevettes et poulpe.
  • Vous pouvez aller vous baigner au bout de la jetée de Rio Lagartos, au cenote Chikila. Nous nous y sommes retrouvés par hasard en fin de journée. L’eau n’y est pas très claire, car le fond est vaseux, mais il y règne une ambiance familiale et 100% couleur locale (nous étions les seuls touristes étrangers). Les enfants sautent dans l’eau et s’y jettent  même depuis les branches des arbres. Nous avons remarqué qu’un petit sentier balisé part dans la mangrove depuis le parking. Nous n’avons pas pu l’emprunter en toute fin de journée, car trop tard et nous avions peur d’être attaqués par les moustiques, mais cela peut être une activité supplémentaire sur place.
  • Découvrez les animations locales d’un petit village mexicain : en cherchant un lieu où manger le soir à Rio Lagartos, nous sommes tombés par hasard sur une sorte de rodéo dans une arène.  Les jeunes du village se préparaient pour entrer dans l’arène avec les taureaux. Les filles étaient fascinées par les coulisses de cet événement !

Où loger à Rio Lagartos : Punta Ponto hotel. Bon marché et simple avec une belle chambre familiale et propre. Nous avions une charmante terrasse avec vue mer. A noter : un tout petit filet d’eau pour se laver sous la douche.

 

4. MERIDA et ses alentours

 

Nous avons passé 2 jours dans le centre de Merida et 2 jours au sud de Merida.

Après Rio Lagartos, nous retrouvons l’agitation de l’une des plus grandes villes du Yucatan. La journée, on se balade dans le centre-ville, on achète quelques souvenirs et on profite de la piscine de notre belle hacienda aux heures les plus chaudes.

Le soir, nous nous promenons dans les rues animées de la ville. Un soir, nous sommes passés devant des bars très sympas et notamment un avec un concert de salsa live. Dommage, les enfants ne sont pas acceptés : comme nous n’avons pas de solution de garde, la vie nocturne de Merida en amoureux, ce sera pour une prochaine fois !

Lors de vos visites dans les alentours de Merida, n’hésitez pas à faire une halte à la hacienda San Pedro de Ochil, le temps d’un déjeuner. C’est une ancienne exploitation d’agave reconvertie en hôtel et restaurant. On y mange de bonnes spécialités yucatèques dans un cadre charmant.

Il y a de nombreux cenotes autour de Merida. Nous recommandons les 2 que nous avons pu visiter, mais attention aux mouches qui piquent que vous devrez chasser !

  • Cenote Cuzama : 3 cenotes en 1 . Prévoyez au moins 3h pour les 3 cenotes. On accède à ceux-ci avec des charrettes sur rails tirées par des chevaux. Un système récupéré de l’ancienne exploitation de Henequen. Les 3 cenotes sont très impressionnants et quasiment sous-terrains avec des accès beaucoup plus escarpés que dans d’autres cenotes (échelles raides). Néanmoins, aucun problème pour les filles qui sont toujours partantes pour l’aventure ! Pour l’un des cenotes, qui est carrément une grotte, nous sommes accompagnés par notre cocher, qui nous éclaire de sa torche dans le noir. Et sur le retour, un scorpion nous attend sur le dossier de notre charrette ! Ouf le conducteur s’en débarrasse. Frissons et souvenirs garantis pour les enfants !
  • Cenote X Batun : 2 beaux Cenotes avec une sublime lumière et des racines d’arbres qui plongent dans l’eau. On y accède via un petit chemin de terre praticable en voiture.

Où loger à Merida: nous avions opté à Merida pour deux adresses plus luxueuses  (que le reste de nos hébergements) dans des anciennes haciendas. Et nous avons eu à chaque fois la surprise et le bonheur d’être surclassés dans de superbes suites familiales !

Dans le centre de Merida : Hotel Hacienda Merida VIP,une délicieuse adresse ❤ en plein cœur de Merida, avec un magnifique patio et une somptueuse piscine. Nous avions une vaste chambre qui donnait directement sur la piscine.

Je vous mets aussi le lien vers un superbe hôtel que j’avais repéré, mais qui était complet, lorsque j’ai fait mes réservations : Rosas & Xocolate

Au sud de Merida : Hacienda Santa Rosa, un luxueux hôtel dans un très beau domaine, assez isolé, à 1h de Merida. Nous avons profité de cet emplacement pour visiter les cenotes du sud de Merida. C’est sans doute aussi un bon point de chute pour visiter Uxmal aussi, mais nous n’avons pas trouvé le temps de le faire. Attention, du fait de son emplacement isolé avec très peu d’alternatives pour manger dans le coin, l’addition monte très vite quand on prend les petit-déjeuners et dîners sur place.

 

5. CAMPECHE : la ville multicolore du Yucatan

 

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à pousser votre itinéraire jusqu’à Campeche. Une charmante ville coloniale fortifiée de bord de mer, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, notamment pour ses bâtisses aux couleurs pastels.

Nous n’avons rien visité de spécial sur place, mais avons simplement apprécié notre promenade dans les rues de Campeche et sur le Malecon.

N’oubliez pas d’aller déguster un cocktail à la terrasse de La Casa Vieja. Son balcon donne sur la place principale et sur la cathédrale. Mention spéciale pour le cocktail vert à base de Chaya (sorte de pousse d’épinard mexicaine qui donne de délicieux jus). Pour trouver l’entrée, repérez l’escalier qui monte à côté du stand Mac Donald.

  • En quittant Campeche, nous avons fait une halte dans un lieu repéré dans un magazine local : Ich Ha Lol Xaan  à Hampolol à une vingtaine de kilomètres de Campeche. De mémoire, le lieu est discrètement indiqué sur l’autoroute Campeche-Merida. Il me semble que ce lieu est rarement indiqué dans les guides et blogs voyage, donc nous étions les seuls touristes étrangers. Il y a deux magnifiques bassins naturels aux eaux turquoises pour se baigner. Faîtes-y un stop, vous passerez un moment divin avec les enfants.

Où loger à Campeche : Hotel Socaire, un très bel hôtel au cœur de la ville, avec de jolis petits patios, de charmants carreaux de ciment et une piscine. Excellent rapport qualité prix.

 

6. BACALAR : l’incroyable lagune aux 7 couleurs

 

Comme ne pas tomber amoureux de Bacalar ❤ et de sa lagune aux 7 couleurs?

  • Une zone plus préservée du tourisme de masse que les autres villes de la Riviera Maya.
  • Une lagune magique d’eau douce limpide et transparente qui s’étend sur 40 km
  • De multiples manières de profiter de la lagune sur place
  • Un petit village tout mignon et paisible qui s’anime doucement la nuit tombée.

Nous avons passé 4 merveilleux jours à Bacalar à découvrir la lagune sous toutes les coutures : depuis le ponton de notre écolodge, en bateau,  dans les rapides,…

Nous aurions même aimé y passer une semaine (en passant moins de jours à Tulum?) et nous en aurions profité pour ré-organiser des excursions en bateau avec Ramon ❤, un passionné de plongée et de nature qui nous a fait découvrir une partie de la lagune à bord de son bateau. La demi-journée passée à bord de son bateau était divine.

Le numéro de Ramon Aguayo si vous souhaitez organiser une excursion sur son bateau (grand catamaran rénové à moteur et très confortable) : +52 1 (983) 120 6990. Ramon propose des excursions sur 1/2 journée, à la journée, ou même des expéditions de plusieurs jours, où vous pourrez dormir dans les hamacs à bord de son bateau. Et Ramon parle un peu français !

Kristel, une française installée à Bacalar, organise également des excursions sur son bateau. Etant déjà bookée ce jour la, c’est elle qui nous a orientés vers Ramon. Le numéro de Kristel +52 1 (984) 138 2948

Nous recommandons aussi la journée à Los Rapidos  ❤. Une zone plus étroite de la lagune où se créent des courants. Nous avons joué toute la journée à remonter le courant à pied et nous laisser porter ensuite par ceux-ci. Le lieu est splendide et bien aménagé avec des cordes pour pouvoir s’y retenir et sortir du courant, des petits plongeoirs bricolés, et un restaurant sur place. Essayez d’arriver tôt pour profiter de la quiétude du lieu avant que les flots de touristes n’arrivent.

Comme pour toutes les cenotes et lieux de baignade naturelle, les protections solaires et lotions répulsives sont interdites pour préserver l’écosystème.

Où loger et manger à Bacalar : nous avions loué un bungalow chez Casa Lamat. Il s’agit d’un écolodge au bord de la lagune. Ici, pas de climatisation, un tout petit peu d’eau chaude (chauffée par panneaux solaires) et un superbe ponton sur la lagune avec des hamacs colorés.

L’eau était souvent agitée au ponton, mais cela n’a pas effrayé les enfants qui passaient leur temps à sauter du toit du ponton.

Ce toit était aussi apprécié des yogis pour des sessions de yoga au son des vagues tôt le matin ou en fin de journée. Nous avons aussi pu profiter du meilleur massage du séjour sur place au bord de la lagune, bercés par le bruit de l’eau.

Cherchez d’autres hébergements à Bacalar, par ici.

Pour manger à Bacalar, nous sommes allés plusieurs fois à la Playita, où on mange de bons plats et pizzas maison au bord de l’eau et à l’ombre d’un bel hévéa quasiment déraciné par l’ouragan Dean en 2007.

Nous recommandons aussi très chaudement le restaurant Nixtamal. Gros coup de cœur ❤ pour ce restaurant ! Le chef cuisine exclusivement au feu de bois. Nous nous sommes tous régalés. Lors de la commande, le serveur nous prévient poliment que les plats prennent un peu de temps pour la cuisson au feu de bois. Pas de problème, les cocktails de l’établissement sont à tomber. Ne ratez pas le cocktail avec mezcal et concombre !

7. TULUM sur la Riviera Maya

Bon, honnêtement, quand on fait le tour du Yucatan comme nous l’avons fait, et ce aux côtés de touristes mexicains et de routards, c’est difficile de finir par Tulum (et encore plus après l’incroyable Bacalar!).

Notre première journée d’acclimatation à Tulum fut difficile :

  • Tout semblait manquer de saveur et d’authenticité. Cette zone est TRÈS touristique, mais pas le style de tourisme que nous apprécions le plus : très américanisé, très cher, très « m’as-tu-vu »… Alors certes, c’est beaucoup moins bétonné que Playa Del Carmen, mais cela reste très différent du reste des villes que nous avons parcourues.
  • De plus, nous avions loué un beau bungalow sur la plage, mais celle-ci était malheureusement touchée cet été là par la sargasse (algue toxique et nauséabonde qui empêche la baignade)
  • Suite à notre premier repas très décevant préparé avec des produits décongelés et une addition trop salée, nous décidons d’aller faire les courses au supermarché. Notre bungalow possède par chance une cuisine. Nous  prendrons tous les dîners à la maison.

Heureusement, il y a de jolies choses à faire dans les alentours de Tulum :

  • De nombreux et sublimes cenotes autour de tulum (très fréquentés aussi) : Dos Ojos, Cenote Azul, Gran cenote
  • Visite du temple Muyil et de la réserve de Sian Ka’an. Pour cela, rdv au temple de Muyil au sud de Tulum. Il n’est pas nécessaire de pré-réserver une excursion organisée à l’avance. Vous pourrez trouver directement sur place un bateau avec un guide pour vous faire visiter la biosphère. En fin de parcours, vous pourrez vous laisser flotter et porter par un courant dans les canaux construits par les mayas. Pour vous retrouver sur place, les instructions sont très bien expliquées sur ce blog. 

Où loger à Tulum : nous avions réservé un bungalow familial sur la plage chez Azucar. Le bungalow était spacieux et bien équipé avec une belle terrasse et une cuisine.  Nous étions déçus par la présence de sargasses sur la plage, mais ce n’est pas la faute de l’hôtel. La location nous a semblé bien chère, mais j’imagine que ce sont les prix de Tulum en général.

D’autres hébergements à Tulum, par ici.

Où manger à Tulum:

Nous sommes retournés 2 fois à Los Aguachiles, à l’entrée du centre-ville, au bord de la route principale. Une délicieuse cantine, où nous vous recommandons de tester les ceviches et tostadas au thon.

Il est déjà temps de finir le voyage et de remonter vers Cancun. Nous avons vécu une formidable expérience en famille et quittons le Yucatan avec de fantastiques images en tête. C’est un voyage splendide, simple, sans prise de tête, qui en vaut la chandelle, si votre budget vous le permet.

Budget:

Tout compris (vols directs avec Airfrance, logements, frais sur place, repas et location de voiture), notre budget était d’environ 10 000€ pour 4 en partant mi-juillet pendant 3 semaines. Mais il est possible de faire des économies en partant en basse saison, en prenant des vols avec escale et surtout en prenant des logements plus modestes.

Je m'appelle Maïwenn et j'ai 38 ans, Je suis travel addict, amoureuse d'outdoor, et bonne vivante. Je suis aussi très engagée dans les sujets écologiques. J'ai deux jeunes pousses et graines de voyageuses, Piment et Cactus, de 6 et 8 ans, qui ne manquent pas de piquant ! Sur ce blog Piment et Cactus, je partage nos récits de voyage et aventures pimentées en tribu, en France et à l'étranger. Je m'engage également à voyager plus écoresponsable et à partager les bonnes pratiques sur ce blog. Suivez-vous et profitez de nos bonnes adresses et coups de cœur.

10 commentaires

  1. Super ! Pour connaître un peu ces endroits , je confirme que ce parcours est top particulieremt avec des enfants! Mention spéciale à Bacalar avec sa lagune magique; hâvre de paix et d’authenticité…plus pour longtemps je pense!

  2. Bonjour, Merci pour votre blog. Avez vous souffert de la chaleur et de l’humidité au mois de juillet? J’hésite entre juillet (plus facile pour notre fils) et avril.
    Merci beaucoup

    1. Bonjour Aurelie. Il fait effectivement très chaud et humide en août mais on l’a plutôt bien toléré. Les conseils pour que cela se passe bien : faire une longue pause à l’ombre le midi, voire une sieste. Et profiter de la fraîcheur des cenotes aux heures les plus chaudes. Pour les villes et villages, ils se réveillent à partir de 17-18h jusque tard dans la nuit. Il suffit donc d’adapter son programme sur la journée. Je vous souhaite un bon voyage !

  3. Bonjour, Nous partons bientôt en Mexique et nous allons louer une voiture. J’ai vu que quand on reserve la voiture à l’avance on doit payer les assurances sur place quand on arrive, c’est possible de me dire combien ça coute à peu près ? Et merci pour votre blog, c’est super pour planifier notre voyage!

    1. Bonjour Alexandra. Je n’ai plus trace de ce que nous avions payé en assurances. Nous avions loué chez Hertz car nous avions lu des histoires d’arnaques avec certaines agences locales de location. En vérité, je ne sais pas bien ce que vaut cette info… Vous avez de la chance de visiter le Mexique. Profitez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.