SICILE | Roadtrip d’une semaine en famille

Nous avons passé une semaine en Sicile pendant les vacances d’Avril en famille avec les enfants.
C’est marrant comme ce qui reste des voyages, ce sont souvent les odeurs, les goûts et les couleurs. Je mets ma main à couper que ce qui nous restera de cette semaine en Sicile dans 20 ans, ce sera un bon goût de pasta à la vongole à toute heure et de glace à la pistache, le souvenir des citronniers à perte de vue, l’amertume des cafés Ristrettos bien serrés et l’odeur de souffre du Vulcano (qui imprègne encore nos vêtements 3 semaines plus tard!)…
Bref, cette semaine a été bien riche et nous a, encore une fois, permis de s’aérer et de recharger les batteries avec les enfants.
Concrètement, la Sicile en une semaine, il faut tout d’abord… choisir! Cette île est 3 fois plus grande que la Corse, 20 fois la taille de la Martinique ou grande comme les 3/4 de la Bretagne (chacun ses référentiels). Donc impossible de faire le tour en une semaine avec les enfants.
Notre choix s’est porté sur la côte Est avec une arrivée à Catane.
Nous avons loué une voiture pour 8 jours et avons sillonné la partie Est de l’île avec les enfants. En amont, nous avions réservé 5 logements en tout sur notre itinéraire et avions facilement trouvé des chambres familiales dans tous types d’hébergements (hôtels, B&B, Agriturismo, appartement…). Dans tous les lieux où nous nous sommes arrêtés, l’accueil a toujours été exceptionnel et les siciliens sont très attentionnés avec les enfants. Nous recommandons d’ailleurs tous les hébergements listés ci-dessous.
Le seul mystère, que je n’ai toujours pas éclairci, c’est pourquoi sont toujours servis au petit-déjeuner des jus d’orange chimiques (style Tang), alors que l’île regorge de citronniers et d’orangers, chargés de fruits.
Notre itinéraire et nos hébergements:
Ce que nous avons préféré durant notre séjour:
  1. La journée au Vulcano (îles Éoliennes)
Accéder à un cratère fumant en famille, c’est une expérience fantastique que nous voulions absolument partager avec les enfants.
Alors la grande question était : Etna ou Vulcano? (ou les 2?). Sachant que j’avais quelques réserves quant à l’Etna du fait du froid en Avril (nous étions peu équipés), du manque de visibilité (l’Etna est resté dans les nuages durant tout notre séjour) et du prix pour monter jusqu’au cratère (téléphérique + 4×4 = environ 60€ par personne)
Après lecture de quelques blogs voyage, nous avons opté en priorité pour la journée sur l’île de Vulcano avec ascension du volcan à pied.
Logés à Taormine, très facile de faire l’aller-retour dans la journée.
Départ tôt le matin pour prendre un bateau depuis Milazzo (bien calculer le temps de trajet pour avoir le temps de garer sa voiture dans un parking à la journée, et pour ne pas avoir à sauter dans le bateau sur le départ comme nous !). Trajet Milazzo-Vulcano de moins d’une heure.
A l’arrivée au port de Vulcano, le trajet jusqu’au départ de la randonnée est facile à trouver. Petit arrêt à la mini-supérette du village pour acheter le pique-nique : 2 vieilles dames au rayon « à la découpe » nous ont préparé de délicieux sandwichs à la demande pour quelques euros. On fait le plein d’eau et c’est parti pour l’ascension!
Environ 1h de montée. Ça grimpe dur, mais on sent que la récompense sera à la hauteur au sommet. Les filles (5 et 8 ans) ont bien tenu le coup.
Arrivés en haut, c’est absolument magique : une vue sur les îles éoliennes à couper le souffle, l’impressionnant cratère du Vulcano et les fumerolles qui sentent le souffre, les sandwichs des mamas siciliennes,… Un moment inoubliable !
Après la descente, un petit tour aux bains de boue volcanique à côté du port, qui ont des vertus anti-inflammatoires et apaisantes. Le bain de boue est déconseillé pour les enfants (5 et 8 ans) qui étaient trop jeunes (légèrement radioactif), mais elles ont pu se baigner sur la petite plage derrière, où l’eau est réchauffée par les fumerolles du volcan. Retour sur Taormine en fin d’après-midi.
Concernant, l’Etna, nous avons finalement tenté l’expérience 2 jours après Vulcano et nous n’avons jamais réussi à atteindre Sapienza (point de départ des excursions)! Alors que la météo en bas de l’Etna était très bonne, nous avons été contraints de faire demi-tour sous une tempête de neige et de grêle !
Donc au filal pour nous : Vulcano 1 – Etna 0
2. Ortigia à Syracuse

Gros coup de cœur pour Syracuse. Il est si agréable de se perdre dans les ruelles de la ville et de faire le tour de la presqu’île. Nous avions un appart-hôtel dans le magnifique quartier d’Ortigia (Alla Giudecca). Avec un rooftop privé rien que pour nous, avec vue mer et sur les toits de la ville. Kitchennette bien pratique: surtout les jours où les enfants sont tellement HS, après une journée de marche, qu’on s’imagine mal les traîner au restaurant: un petit passage au traiteur pour des pâtes fraîches/charcut italienne, pecorino et vin sicilien: et hop, on finit la journée avec un petit dîner aux chandelles sur notre rooftop !

A ne pas louper, le quartier du marché et les meilleurs sandwichs du monde au Caseificio Borderi. Petite astuce: pas besoin de faire la queue pendant 1h30 pour votre sandwich, prenez place à la terrasse de l’épicerie : beaucoup plus rapide !

3. La gastronomie sicilienne

Bien sûr, manger en Sicile, c’est un vrai plaisir: les antipasti, les délicieuses pastas a la norma et a la vongole bien sur. Nous avons aussi mangé de bons poissons grillés à Taormine (trattoria Il Barcaiolo à Isola Bella) et des fruits de mer fraîchement pêchés à Acitrezza (Casa Del Nespolo, à ne pas confondre avec Il Nespolo). Nous nous souviendrons aussi de notre déjeuner en bord de mer à Santa Maria La Scala, où suite à nos échanges pour la commande avec les serveuses septuagénaires qui ne parlaient qu’italien, nous n’avions aucune idée de ce qui allait arriver dans l’assiette et avons finalement dégusté d’authentiques pasta à la vongole.

4. S’enfoncer dans la campagne Sicilienne

Après la visite de Noto, nous avons fait un détour par la campagne sicilienne avec une nuit dans un agriturismo (Agriturismo Vecchia Masseria). Accueil très attentionné et table d’hôte de qualité avec des produits locaux. Balade en vélo dans les bois aux alentours et de nombreux circuits de randonnée sur place. Nous en avons finalement peu profité, car trop court, mais si nous avions eu plus de temps, j’aurais bien réservé une partie du séjour à la détente à la campagne.

5. Taormine

On dit souvent que Taormine est le St Tropez de la Sicile. Effectivement, cette zone est particulièrement touristique, dans un style un peu plus haut de gamme. Ceci dit, Taormine vaut le détour : la ville est perchée sur une falaise avec une superbe vue sur la Méditerranée, la visite du Théatre Grec est incontournable, surtout avec les enfants. Et nous n’avons pas regretté notre descente en téléphérique vers la plage d’Isola Bella, le temps d’un déjeuner sous les tonnelles.

6. Patauger dans les gorges de l’Alcantarra

Une étape rafraîchissante dans les gorges où les filles ont pu patauger et faire des barrages. Les stries dans la roche, liées au contact entre la lave et l’eau sont impressionnantes. Dommage que le site soit si touristique, avec un accès aux gorges uniquement par un ascenseur payant. Ceci étant, nous avons tenté une alternative à pied et cherché un sentier pour y accéder par nos propres moyens, mais sans succès car les sentiers étaient envahis par les ronces. A cette occasion, nous avons traversé un parc botanique à l’abandon (en cours de rénovation?) et avons eu le plaisir de cueillir directement dans les arbres oranges, citrons, kiwis et amandes… avant que des ouvriers ne nous demandent de quitter le site, fermé au public.

7. Flâner dans les villes baroques

Cathédrales, façades, fontaines, chapelles, magnifiques portes, théâtres… : la Sicile regorge de monuments et curiosités avec parfois une concentration impressionnante de sites historiques à visiter sur une petite superficie. Comme par exemple, à Noto, à Taormine, ou dans le centre de Catane

8. Passer par Catane

Nous ne sommes passé à Catane que parce que notre vol arrivait en soirée. Ceci dit nous avons passé une très bonne première soirée dans cette grande vielle et avons apprécié la visite du centre le lendemain matin. Pourtant nous n’avons pas pu faire le marché au poisson (fermé le dimanche), qui est la visite incontournable Catane.

À quelle période partir en Sicile?
Nous avons voyagé en Sicile mi-Avril. C’était juste parfait pour visiter avec des températures de 20-25 degrés. Les enfants ont même eu le courage de se baigner dans la mer à 17 degrés.
Nous avons eu la chance d’avoir un temps ensoleillé et nous étions en t-shirt la plupart du temps.
J’ai lu que la chaleur était écrasante en plein été. Je veux bien le croire et j’imagine qu’il est bien plus compliqué de visiter avec les enfants sous un soleil de plomb. Avril-Mai et Septembre-octobre doivent sans doute être les périodes à privilégier.

Je m'appelle Maïwenn et j'ai 38 ans, Je suis travel addict, amoureuse d'outdoor, et bonne vivante. Je suis aussi très engagée dans les sujets écologiques. J'ai deux jeunes pousses et graines de voyageuses, Piment et Cactus, de 6 et 8 ans, qui ne manquent pas de piquant ! Sur ce blog Piment et Cactus, je partage nos récits de voyage et aventures pimentées en tribu, en France et à l'étranger. Je m'engage également à voyager plus écoresponsable et à partager les bonnes pratiques sur ce blog. Suivez-vous et profitez de nos bonnes adresses et coups de cœur.

2 commentaires

  1. bonjour! j ai 39 ans et j ai 3 loups voyageurs 10 ans, 8 ans et 7 ans.
    Nous habitons au Quebec et nous planifions aller en Bulgarie cet ete mais avant passer par Catane (3-4 jours) puisque les billets
    sont raisonnable depuis Paris. J aimerais avoir votre avis
    J ai lu votre sejour et j aimerais faire comme vous aller voir la Volcan et nous baigner ds les eaux rechauffees par le volcan. est-ce envisageable de penser faire cela en 3-4 jour , sans voiture et revenir prendre l avion a catane.

    1. Bonjour, le volcan que nous avons grimpé est Vulcano sur une île. Et l’excursion se fait à la journée en prenant le matin le bateau a Milazzo au nord. Si vous n’avez pas l’intention de louer de voiture regardez s’il y a des trains pour Milazzo depuis Catane. Il faudrait idéalement que vous puissiez passer la nuit à Milazzo pour pouvoir prendre le bateau le lendemain matin. C’est de l’organisation mais ça doit être à priori possible 😉. Cette excursion est effectivement une très belle expérience si le temps est dégagé. Vos enfants vont adorer. Bon voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.